Rencontre avec le MAD Gourou

Madelgaire, Madness, Milieu Artistiquement Développé, Mise A Disposition… L’espace coworking de Soignies a trouvé son nom : le MAD. Il ouvrira ses portes ce 4 février à la rue de Mons (dans le bâtiment « Le Moulin ») et est fin prêt à accueillir toutes celles et ceux qui souhaitent partager un espace de travail mais aussi des valeurs. Le tout sous la houlette de Colin Rapaille, coworking manager.

Le parcours de cette idée un peu folle avait de quoi donner le tournis. « Il a fallu trouver les partenaires, le lieu idéal, d’éventuels subsides », explique Colin Rapaille. « On a avancé dans un sens, reculé dans un autre avant d’en arriver où nous sommes aujourd’hui. »

C’est finalement une prime pour le développement d’un coworking rural octroyée à la Ville de Soignies par la Région Wallonne et l’accès au réseau des espaces de coworking wallons, « Digital Wallonia », qui a permis au projet d’aboutir.

Extrait du bulletin communal sonégien de janvier

Lieu de travail et de rencontres ouvert à tous, l’espace coworking est prêt à accueillir auto-entrepreneurs, porteurs de projets, indépendants, petites organisations, clubs, entreprises, citoyens… « N’importe qui peut louer des bureaux partagés, des salles de réunion, des espaces de détente dans ce lieu qui devrait forger son identité dans les prochains mois », précise le coworking Manager. « Avant d’être un lieu physique, le coworking est par-dessus tout un rassemblement de personnes qui partagent les mêmes valeurs. Ce qui différencie un espace de coworking d’un simple centre d’affaires, par exemple, c’est la communauté qui l’habite et l’anime. Appartenir à celle-ci est l’occasion de faire éclore, soutenir, développer son projet dans un environnement stimulant et solidaire. »

les objectifs sont clairs :
• Créer un espace citoyen accessible à tous.
• Fonder une communauté autour du projet et des espaces mis à
disposition.
• Stimuler la créativité par le biais de rencontres, de formations et de conférences.
• Implanter une nouvelle dynamique d’entreprenariat dans l’entité.
• Travailler avec les structures locales pour étoffer l’agenda touristique et culturel de la ville.

Et pour coordonner tout cela au mieux, la présence d’un animateur possédant toute une panoplie de compétences et qualités est essentielle. Facilitateur d’intégration et de mise en contact des coworkers, le Coworking Manager gèrera les interactions, encouragera le partage et l’échange. Un rôle que Colin Rapaille prend très à coeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.